Kaupo Kikkas

écrit par webmaster@photo-univers.fr 18 octobre 2018

 

Le silence est d’or

En passant d’une carrière musicale au monde de la photographie, l’Estonien Kaupo Kikkas associe ces deux domaines artistiques, grâce notamment à certaines fonctions de son α7R III.

Kaupo a étudié dans un conservatoire en Estonie avant de décider qu’il serait « plus utile au monde en tant que bon photographe qu’en tant que musicien médiocre ». Mais ses connaissances musicales continuent à lui servir et lui donnent une vision et un lien particulier avec ses sujets.

 

Cet intérêt et ce respect mutuels permettent à ses sujets de poser de manière détendue, ce qui confère à ses portraits ces choses rares que sont la quiétude et la convivialité, captées par la fonction particulière de son Sony α7R III : le mode Prise de vue silencieuse.

Etre pris en photo peut être stressant pour certaines personnes : « En anglais, cela s’appelle même un “shooting”, comme du mitraillage, dit Kaupo en riant, et c’est aussi difficile pour les musiciens que pour les autres ». Si la tension ne se perçoit pas forcément tout de suite dans les portraits, on en détecte toutefois des signes subtils, comme des épaules tendues, trop d’air dans les poumons, une attitude défensive, un sourire crispé, et dans les œuvres de Kaupo, la manière dont le sujet tient son instrument. Tout cela fait du portrait un exercice peu amusant pour le modèle, le photographe et le spectateur.

Si l’expérience de Kaupo apporte calme et convivialité, la technologie des appareils photo Sony est aussi un atout important. « Même si l’obturateur mécanique de l’α7R III est très silencieux, cela suffit à intimider les sujets qui craignent les photos », explique Kaupo. Lors de ces sessions, il utilise l’obturateur électronique via le mode Prise de vue silencieuse. « Avec ce mode, les modèles ne savent plus quand vous prenez des photos, ils n’y pensent plus, se relaxent et peuvent être eux-mêmes. »

L’absence de bruit d’obturateur est également essentielle pour capturer les visages des musiciens lorsqu’ils jouent, commente Kaupo.

Auparavant, il devait attendre des pauses pendant les performances et saisir les opportunités qui s’offraient à lui. « L’obturateur silencieux a changé cela, explique-t-il. Je peux réaliser des portraits dans un style plus documentaire. Avant, le bruit de l’obturateur dérangeait trop l’enregistrement, mais maintenant même lorsqu’un artiste joue, je peux m’asseoir et le photographier à quelques mètres de distance seulement. »

Kaupo est un ambassadeur de l’image chez Sony Europe. Vous pouvez consulter ses œuvres sur www.sony.fr/alphauniverse

 

 

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire