Peter Neill – Ambassadeur Sony

écrit par webmaster@photo-univers.fr 18 octobre 2018

 

Tout est question d’image

Dans l’industrie de la musique, l’apparence est aussi importante que le talent musical. Peter Neill révèle comment il utilise ses appareils photo Sony et ses objectifs pour obtenir des photos fidèles aux attentes des musiciens.

Ce n’est pas une coïncidence si l’un des types de photographies les plus glamours, la photographie de musique, est aussi l’un des plus compliqués à appréhender. A force de travail et de détermination, Peter Neill est devenu l’un des photographes de concerts les plus prisés du milieu. Son art de saisir les artistes alors qu’ils sont en train de jouer l’a conduit à travailler avec les plus grands noms de la musique : The Script, Rick Astley, Will.I.am ou Justin Timberlake.

Les outils qu’il utilise pour exprimer sa vision sont ses fidèles appareils photo Sony α7R II et α7S II, ainsi qu’une variété d’objectifs différents. Chaque élément de l’équipement de Peter a son rôle à jouer, pour lui permettre de capturer des moments qui font date. « La flexibilité entre les deux appareils photo est tout simplement fantastique. Tous deux sont capables du meilleur tant pour les photos que pour les films. Par exemple, pour d’incroyables photos ou vidéos par faible luminosité, l’α7S II offre des performances phénoménales. Et si je veux la meilleure résolution, je passe à l’α7R III. »

 

La nécessité de prendre en compte la luminosité dans les salles de concert, mais aussi les différences de taille et de configuration, en plus du challenge continu lié au fait de photographier des sujets qui bougent, rendent la photographie en direct incroyablement difficile.

Il faut être capable de capturer en une fraction de seconde le moment où l’artiste fait quelque chose de spécial.

Comme le dit Peter : « Nicky Wire (bassiste du groupe Manic Street Preachers) fera toujours une sorte de volée en ciseau délirante, alors que Danny de The Script saute souvent de derrière la batterie à la fin du concert. Il faut être prêt à capturer ces moments. »

 

Heureusement, la haute sensibilité des deux appareils photo est incroyable, ce qui a rendu le travail bien plus facile pour Peter.

« C’était une bataille constante entre la lumière, la vitesse d’obturation et la valeur ISO, mais avec l’α7S II, je suis bien plus heureux de prendre des photos à 4 000 ISO ou plus que je ne l’étais il y a quelques années. Cela m’a donné un peu plus de flexibilité de ne pas avoir à utiliser l’ouverture maximale.

 

« Il y a souvent des moments où j’ai envie d’utiliser une vitesse d’obturation élevée et le paramètre f/1.4 pour obtenir une belle profondeur de champ faible. A d’autres moments, par exemple pour photographier une affiche de tournée, je vais préférer une profondeur de champ bien plus grande. »

« Pour ces photos, je veux un cliché net où la mise au point est parfaite à la fois sur le batteur, le bassiste et le chanteur. Il est rare que tout le groupe se trouve à la même distance de toi, donc il faut une plus petite ouverture pour obtenir une profondeur de champ plus grande. Cet aspect-là est devenu bien plus facile, car je peux pousser la sensibilité plus haut et utiliser une plus petite ouverture, sans avoir à réduire la vitesse d’obturation à 1/50e de seconde. »

Peter préfère également le contrôle que permet la mise au point manuelle.

« A cause de l’équilibre à trouver entre luminosité et exposition, je contrôle toujours manuellement l’exposition. Je n’utilise pas les modes automatiques. Les appareils photo étant très personnalisables, je peux changer la disposition des boutons pour que ce soit exactement comme je le souhaite : pas besoin de tâtonner dans le noir. »

« Je fais aussi la mise au point à la main. La fonction d’accentuation des contours, la vue agrandie et le viseur simplifient cela. J’ai réglé le bouton personnalisé C1 de mon appareil photo pour passer rapidement à la vue agrandie, qui est essentielle pour voir les détails de ce que je capture. »

Conseils choisis de Peter pour capturer les meilleures images 

  • Vous devez connaître votre sujet. Renseignez-vous sur leur performance scénique et leurs rituels associés à certaines chansons.
    • Quand vous travaillez en studio pour la réalisation de portraits, nouez une relation avec votre sujet. Cela vous aidera à tirer plus d’eux et votre image n’en sera que plus réussie.
    • Si vous avez la chance d’obtenir un pass pour les coulisses, sachez quand arrêter de prendre des photos de l’artiste et comprendre quand le show est fini.
    • Connaissez votre appareil photo de long en large ; vous aurez besoin de trouver tous ces boutons dans un environnement sombre.
    • Essayez de faire la mise au point manuellement. Utilisez la vue agrandie et la fonction d’accentuation des contours pour parvenir rapidement à des résultats fidèles.

 

 

Peter est un ambassadeur de l’image chez Sony Europe. Vous pouvez consulter ses œuvres sur www.sony.fr/alphauniverse

 

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire